8 Signes qui Montrent que vous Souffrez d’une Carence en Zinc

carence en zinc, que faire

Au États-Unis, il y a une crise d’infertilité très réelle et pas seulement pour les femmes. En 2013, plus de 9% des hommes américains âgés de 15 à 44 ans avaient connu des problèmes de fertilité (Chandra, 2013). Une étude portant sur 43000 hommes d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Australie et de Nouvelle Zélande a révélé que le nombre de spermatozoïdes par millilitre de sperme avait chuté de près de 60% entre 1973 et 2011 (Levine, 2017). Même si vous ne pensez pas encore aux enfants, vous devez vous soucier de la santé de votre sperme ; ce qui pourrait être aussi simple que de prévenir une carence en zinc.

Le zinc est un minéral et un oligo-élément essentiel à votre corps à bien des égards. Bien que seules des traces soient nécessaires ; (l’apport alimentaire recommandé est de 11 mg par jour pour les hommes adultes et de 8 mg par jour pour les femmes adultes). Ce micronutriment aide à maintenir votre corps en bon état de fonctionnement en jouant un rôle clé dans la cicatrisation des plaies ; la fonction immunitaire, la division cellulaire, et la formation d’ADN et de protéines. Il est également vital pour la croissance et le développement. Il influence également le goût et l’odeur, et peut potentiellement ralentir la dégénérescence musculaire liée à l’âge. Dans cet article, vous découvrirez 8 signes vous permettant de savoir que vous souffrez d’une carence en zinc.

Découvrez aussi : Le CBD pour la douleur chez les coureurs : que doit-on savoir ?

Les symptômes d’une carence en zinc

Une carence en zinc peut être difficile à diagnostiquer, c’est pourquoi vous devez connaître les signes et les symptômes. Étant donné que certains d’entre eux ne sont pas spécifiques (de nombreuses conditions pourraient causer la même chose) ; votre professionnel de la santé vous aidera si vous pouvez reconnaître et décrire votre expérience. Voici ce que vous devez savoir sur ce que vous pourriez ressentir si votre taux de zinc devient trop bas ; ce qui est le plus à risque de développer une carence en zinc légère ou sévère et comment les professionnels de la santé vont procéder pour vous diagnostiquer.

Bien que tous ces éléments puissent être des signes de carence en zinc ; il est important de noter que l’expérience de tout le monde ne sera pas la même. Vous pourriez avoir ces symptômes si votre taux de zinc sérique est trop bas, ou pas. Vous pouvez avoir d’autres symptômes, car le corps de chacun peut montrer des signes un peu différemment.

1. La perte d’appétit

carence en zinc symptomes

Le Dr Dana Hunnes, diététiste senior au Ronald Reagan UCLA Medical Center, dit qu’une perte d’appétit est un signe révélateur de faibles niveaux de zinc. Mais alors que les professionnels de la santé voient des patients à faible teneur en zinc qui signalent une perte d’appétit ; les études ont tendance à aller dans l’autre sens. Ce minéral est si étroitement lié à l’appétit qu’une étude a montré qu’une supplémentation en zinc avait réussi à augmenter l’apport calorique chez les patients souffrant d’anorexie (Khademian, 2014). Bien que d’autres études doivent être menées spécifiquement chez l’homme pour clarifier le rôle du zinc ; on pense que le zinc influence l’appétit en raison de la façon dont il affecte la ghréline (Suzuki, 2011). Cette hormone, parfois appelée «l’hormone de la faim», stimule l’appétit ; augmente l’apport alimentaire et favorise le stockage des graisses.

Découvrez aussi : Comment éviter les maladies cardiovasculaires ?

2. Le système immunitaire affaibli

Même des niveaux de zinc sérique légèrement faibles peuvent avoir un impact sur la fonction immunitaire (Prasad, 2008). Une méta-analyse a montré que le zinc soutient suffisamment votre système immunitaire pour que la supplémentation en minéral puisse réduire la durée et la gravité du rhume à condition qu’il soit pris tôt (Rao, 2011). Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, des travaux préliminaires semblent montrer que les pastilles à base de gluconate de zinc sont aussi efficaces que l’acétate de zinc (Hemilä, 2017). Ainsi, au lieu de vous inquiéter de la décision à la pharmacie ; vous pouvez simplement en choisir un et commencer votre régime de supplémentation. (Faites simplement attention avec ces sprays nasaux au zinc, car les gens ont signalé un odorat émoussé comme effet secondaire.)

3. Perte de poids

carence en zinc et perte de poids

La faible teneur en zinc est également connue pour provoquer une perte de poids. Le zinc manipule les niveaux de ghréline et de leptine ; les hormones de satiété, dans votre corps. C’est pourquoi des niveaux de zinc inférieurs à l’idéal peuvent vous laisser sans appétit et, par conséquent, perdre du poids involontairement.

4. La diarrhée

Malheureusement, vous devrez surveiller la diarrhée de chaque côté de votre apport en zinc. En prendre trop peut provoquer ce symptôme désagréable, ainsi qu’une carence. La diarrhée peut également aggraver une carence en ce minéral crucial car elle empêche une bonne absorption. C’est également grave car le zinc est essentiel pour la réponse immunitaire aux problèmes intestinaux qui pourraient potentiellement provoquer des selles molles. Donc, si vous savez déjà que vous êtes déficient, même si vous êtes déjà sur un plan de traitement, et que vous souffrez de diarrhée depuis plusieurs jours, il est temps d’appeler votre professionnel de la santé.

5. Incapacité à guérir les blessures

Il est difficile d’exagérer à quel point ce minéral est vital pour ce processus. Le rôle du zinc dans la cicatrisation des plaies est multidimensionnel. Obtenir la bonne quantité de zinc permet à chaque étape de ce processus de se produire (Lin, 2017). Le zinc élémentaire est nécessaire pour la coagulation (coagulation du sang au site de la plaie), la défense immunitaire là où vous avez été blessé et la réparation des cellules cutanées pour finalement le ramener à la normale. Il est même vital pour la formation des cicatrices et la synthèse des protéines et du collagène.

Découvrez aussi : Comment finir avec les pellicules une fois pour de bon ?

6. Perte du sens du goût ou de l’odorat émoussé

Les personnes âgées sont particulièrement susceptibles de perdre leur sens du goût et de l’odorat si elles ne reçoivent pas suffisamment de zinc (Pisano, 2016). En Amérique, la carence n’est peut-être pas trop courante, mais on estime que 20 à 25% des adultes âgés de 60 ans et plus ne consomment pas suffisamment de zinc, même après le comptage des suppléments (NIH, 2019).

7. Chute de cheveux

perte de cheveux traitement

La perte de cheveux, ou alopécie, est un signe extrêmement courant de carence en zinc (Saper, 2009) ; bien que toutes les personnes à faible teneur en zinc ne la développent pas. Heureusement, il semble que cet effet des niveaux de zinc trop bas puisse être inversé ou atténué en augmentant les niveaux de zinc sérique. Dans une petite étude, la perte de cheveux a ralenti ou a été guérie par une supplémentassions en zinc chez des personnes carencées et souffrant d’alopécie (Karashima, 2012). Dans un autre cas, 9 patients sur 15 ont vu une amélioration, bien que les chercheurs disent que ce n’est pas assez significatif pour tirer des conclusions sur le rôle du zinc (Park, 2009). Il reste encore du travail à faire, mais le zinc alimentaire peut être un moyen facile et sûr d’augmenter les faibles quantités et potentiellement de ralentir ou d’arrêter la chute des cheveux.

8. L’hypogonadisme

Nos besoins quotidiens en zinc sont relativement faibles, mais ils augmentent pour les femmes enceintes. Le zinc est vital pour la croissance et le développement appropriés des bébés dans l’utérus, et une faible teneur en zinc peut entraîner un retard de croissance. Ceci est particulièrement prononcé dans le système reproducteur, dans lequel une carence en zinc peut provoquer l’arrêt de la puberté. Un exemple de ceci est le syndrome de Prasad (Karaca, 2007), causé par des carences en fer et en zinc ; qui se caractérise par des changements cutanés, une anémie (manque ou dysfonctionnement des globules rouges dans le sang). La carence en zinc se caractérise aussi par un hypogonadisme (lorsque les glandes sexuelles produisent peu ou pas d’hormones sexuelles), entre autres symptômes.

Qui est à risque de carence en zinc ?

Il existe plusieurs groupes de personnes qui ont plus de chances de développer une carencées en zinc. Aux États-Unis, les nourrissons allaités et les personnes âgées sont les plus à risque. Les femmes enceintes peuvent également souffrir facilement de faibles niveaux de zinc ; car leurs besoins augmentent à mesure que leur bébé se développe. Les alcooliques sont également plus à risque en raison de la malabsorption. Les personnes atteintes de drépanocytose courent également un risque plus élevé.

Les maladies chroniques qui affectent l’absorption du zinc sont également des facteurs de risque, notamment la maladie du foie ; la maladie de Crohn et l’acrodermatite entéropathique, qui est une maladie génétique rare qui lie le zinc ; provoquant de nombreux symptômes qui correspondent à une carence en zinc tels que l’alopécie, la dermatite et la diarrhée. Les personnes qui prennent des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) pour réduire l’acide gastrique peuvent également souffrir de faibles niveaux de zinc ; car le médicament interfère avec l’absorption.

Découvrez aussi : Comment améliorer la santé de votre cerveau ?

Diagnostic d’une carence en zinc

Les professionnels de la santé peuvent utiliser plus d’un test pour voir si vous êtes pauvre en minéral vital. C’est parce que le zinc est distribué dans les cellules de votre corps en très petites quantités. Pour cette raison ; bien qu’il existe quelques tests que les professionnels peuvent essayer, aucun d’entre eux n’est précis à 100%. Vous pouvez avoir des niveaux de zinc normaux lors de vos tests, même si vous êtes réellement déficient en zinc.

Votre professionnel de la santé pourrait tester votre zinc plasmatique, extrait de votre plasma sanguin (le composant liquide jaunâtre du sang) s’il soupçonne que vous êtes déficient. Mais les professionnels de la santé peuvent également choisir de tester la concentration de zinc par un test d’urine ou une analyse capillaire. Une fois qu’ils auront confirmé votre diagnostic, ils travailleront avec vous pour trouver la racine du problème. Il est relativement facile d’obtenir suffisamment de zinc grâce à notre apport alimentaire ; donc si votre zinc sérique est faible, cela peut être le symptôme d’une affection sous-jacente.

Traitements à faible teneur en zinc

Le plan de traitement des faibles niveaux de zinc sérique dépend de la gravité de la carence. «À l’hôpital, soit nous administrons du zinc par injection intraveineuse ; soit nous recommandons 220 mg de sulfate de zinc par jour pendant 14 jours», explique le Dr Hunnes. (L’acétate de zinc est une autre forme courante de minéral utilisé pour traiter les carences.) Cependant, les patients commenceront à se sentir mieux assez rapidement. «En fonction de la gravité de la carence, cela peut prendre quelques jours pour« réparer »», dit-elle ; «mais comme nous ne stockons pas vraiment de zinc, il s’agit généralement d’un délai d’exécution rapide.» En cas de carence sévère en zinc, l’amélioration du statut en zinc peut nécessiter une supplémentation à forte dose. Malheureusement, tous les symptômes ne disparaissent pas aussi rapidement que vos chiffres peuvent rebondir. «La croissance des cheveux prend un certain temps à se remettre», dit le Dr Hunnes.

Suppléments et zinc alimentaire

zinc medicament

Si vous prévoyez d’utiliser des suppléments, vous devez toujours suivre les conseils médicaux. Avoir trop de zinc peut également être dangereux. Pour éviter de faibles niveaux, un professionnel de la santé peut vous conseiller de prendre une multivitamine, qui contient généralement le minéral ; mais le zinc oral est également disponible seul. Vous n’aurez peut-être pas besoin de compléter, car l’apport quotidien recommandé est relativement facile à atteindre pour les omnivores.

L’ajout de viande rouge, de volaille et d’huîtres à votre alimentation peut considérablement augmenter votre apport en zinc pour atteindre l’apport alimentaire recommandé. Les grains entiers contiennent également l’oligo-élément ; bien que certains comme l’avoine contiennent du phytate ou de l’acide phytique ; un composé présent dans le son et les graines qui empêchent l’absorption du zinc. Une façon de contourner ce problème consiste à choisir des céréales pour petit-déjeuner enrichies à base de grains entiers pour augmenter l’apport alimentaire. La fortification semble éviter cette interaction qui cause la malabsorption (Lönnerdal, 2000). Les végétaliens et les végétariens peuvent s’appuyer sur des légumineuses telles que les arachides ; les pois chiches et les haricots car ils contiennent une quantité solide de zinc.

Découvrez aussi : Le tabagisme et ses conséquences sur la santé de l’homme